Profile

Menu Style

Cpanel

Le mot du secrétaire exécutif


Sous l’impulsion du président de la République, le gouvernement a entrepris des réformes importantes dans les domaines de la gestion des risques et des catastrophes.

Parmi les réformes qui ont été engagées, citons notamment l’élaboration d’une stratégie nationale pour la gestion des risques et des catastrophes en 2004, la promulgation d’une loi portant mise en place d’une politique nationale axée sur la gestion des risques et des catastrophes en 2006, et enfin l’adoption par le gouvernement d’un décret relatif à la création d’un cadre institutionnel en matière de gestion des risques et des catastrophes en 2006.

Sécretariat Executif de Gestion des Risques et des Catastrophes.

Grâce au Dispositif mondial de réduction des effets des catastrophes et de relèvement (GFDRR), dont l’administration est assurée par la Banque mondiale, Djibouti s’emploie à répondre à la nécessité de renforcer ses capacités d’évaluation et d’information des risques et des vulnérabilités aux catastrophes naturelles. Cette démarche vise à renforcer les capacités des organismes nationaux impliqués dans la prévention, l’évaluation et la préparation aux catastrophes et à réduire ainsi l’impact des aléas naturels et du changement climatique sur la population et l’économie du pays.

Sample image

Bureaux régionaux

Djibouti

Districts

Le Secrétariat exécutif en charge de la gestion des catastrophes compte de nouvelles antennes parmi les chefs-lieux des régions d’Ali-Sabieh, de Dikhil, d'Arta, d'Obock et de Tadjourah.

La raison d’être de ces entités est d’améliorer la résilience des communautés locales et de renforcer le système d’alerte précoce face aux aléas naturels.

 

Gestion des risques et catastrophes

Plan de Réponse Stratégique (2014-2015)

Le Secrétariat Exécutif de Gestion des Risques et des Catastrophes du Ministère de l’Intérieur et le Programme des Nations-Unies pour le Développement ont conjointement organisé le Mardi 06 Mai 2014 une réunion de lancement du Plan de Réponse  Stratégique (2014-2015) pour l’atténuation des effets de la sécheresse en République de Djibouti. Placée sous le Haut Patronage du Premier ministre, M. Abdoulkader  Kamil Mohamed, la cérémonie a eu lieu en présence des représentants du corps diplomatique, des organisations internationales et nationales et des ministères sectoriels.

Mardi 06 Mai 2014 au palais du peuple, une importante réunion de lancement d’un plan de réponse stratégique annuel pour l’atténuation des effets de la sécheresse en RDD a regroupé autour du Premier ministre et du représentant résident du PNUD une pléthore de hauts responsables nationaux et internationaux impliqués à des degrés divers dans les réponses aux urgences humanitaires en République de Djibouti.

Cette cérémonie, conjointement organisée par le secrétariat exécutif de la Gestion des risques et des catastrophes et le PNUD a été placée sous le haut patronage du Premier ministre Abdoulkader Kamil qui a prononcé un discours remarqué dans lequel il a mis en exergue le degré d’engagement des autorités nationales afin de renforcer la résilience des populations.

Le secrétaire exécutif de gestion des risques et des catastrophes, Ahmed Mohamed Madar a pour sa part souligné dans son discours que le Plan de Réponse Stratégique permettra aux agences du système des Nations-Unies de travailler en collaboration avec les pouvoirs publics  et les communautés-cibles pour l’atténuation des effets de la sécheresse qui ont rendu vulnérables près de 300 000 personnes.

Le Coordonnateur Résident P.I du Système des Nations Unies, M. Robert Watkins a rappelé pour sa part que le Plan de Réponse Stratégique visait à atténuer les effets de la sécheresse de ces dernières années. « Il vise également, a-t-il dit,  à répondre aux besoins humanitaires des réfugiés ayant fui les violences et à ceux des migrants souffrant du manque d’opportunités économiques dans leur pays d’origine ».

M. Robert Watkins a ajouté que la situation humanitaire qui prévaut en République de Djibouti cette année était sensiblement la même que celle de l’année passée.

Le Coordonnateur Résident P.I a enfin conclu son intervention en remerciant le Secrétaire Exécutif de Gestion des Risques et des Catastrophes pour le travail de grande qualité réalisé par son équipe.

Le Premier Ministre M. Abdoulkader Mohamed Kamil a  indiqué que les conditions climatiques des dernières années avaient déjà motivé le gouvernement à lancer plusieurs Appels Humanitaires Consolidés pour faire face aux effets désastreux de la sécheresse sur les populations les plus fragiles.

Le Premier ministre a souligné qu’il fallait organiser dès à présent, les actions humanitaires qui sont nécessaires en raison de la sécheresse qui frappe le pays de façon cyclique et récurrente. « C’est l’objet de ce plan d’urgence qui prévoit 74 millions de dollars pour les besoins immédiats », a-t-il conclu.

Version PDF



  • Projets

  • Publications

 
 
 
 
Vous êtes ici : Home Demo Slideshow Plan de Réponse Stratégique (2014-2015)

Djibouti, Place du 27 juin
Tel : + 253 21 35 71 62
Fax: + 253 21 35 07 91
BP : 33

Partenaires Internationaux